Logement — Publié le 13 avril 2018

La Région doit imposer la construction de logements sociaux sur le site de Tour et Taxis

Tout le monde est-il bienvenu à Tour et Taxis ? (source : tour-taxis.com)

Alors qu’environ un tiers des Bruxellois vivent avec un revenu inférieur au seuil de risque de pauvreté et que près de 49 000 ménages sont inscrits sur la liste d’attente du logement social, la production de logements sociaux tourne au ralenti avec à peine 110 unités construites par an depuis 2005 en Région de Bruxelles-Capitale.

Le Gouvernement a affirmé sa volonté de mettre à contribution la promotion immobilière privée afin de développer le parc de logements « abordables ». C’est notamment dans cette optique qu’a été adopté l’arrêté « charges d’urbanisme » en 2013. Même si les mécanismes que cet arrêté a introduits s’avèrent insuffisants, rien n’empêche, par ailleurs, la Région d’imposer la réalisation de logements sociaux à titre de charges d’urbanisme.

L’urbanisation du site de Tour et Taxis est une occasion de faire contribuer la promotion immobilière privée à la production de logements sociaux. D’autant plus que le Quartier Maritime, où le site se situe, ne compte que 4,06 logements sociaux pour 100 ménages. L’ARAU demande depuis de nombreuses années que le site de Tour et Taxis accueille un minimum de 25% de logements sociaux.

À l’occasion d’une nouvelle demande de permis d’urbanisme, visant à modifier la Gare Maritime et modifier la zone C-s du site de Tour et Taxis, l’ARAU demande :

• que l’administration établisse un « état des lieux » des charges d’urbanisme relatives aux différents permis accordés sur le site de Tour et Taxis ;

la réalisation des charges qui n’ont pas encore été exécutées, en particulier la charge de 3.500.000 € de logements conventionnés qui aurait dû être exécutée en même temps que la construction de l’immeuble de bureau Méandre ;

que la totalité des charges générées par la demande de permis actuelle soit consacrée à la production de logements sociaux sur le site de Tour et Taxis.