Patrimoine — Publié le 8 novembre 2016

Menace sur une maison Art nouveau à Ixelles !

Avenue de la Couronne 206

La Commune d’Ixelles ne peut pas accepter la démolition de la maison Watteyne, un immeuble Art nouveau classé, avenue de la Couronne 206

Une curieuse enquête publique s’est déroulée à la fin du mois d’octobre : le Centre Pastoral Slovène Saints Cyrille et & Méthode asbl, propriétaire des 206 et 208 avenue de la Couronne, propose la démolition pure et simple de deux immeubles, dont une maison Art nouveau classée dans sa totalité en 2006, car reconnue comme faisant partie d’un « patrimoine Art nouveau majeur de la Région ». Le n°208 est dans la zone légale de protection de cette maison classée. La commission de concertation a lieu ce mercredi 9 novembre 2016.

Les deux immeubles, 206 et 208 avenue de la Couronne sont l’œuvre de l’architecte Franz Tilley[2]. La maison n° 206, construite en 1901, est appelée « Ancienne maison Watteyne » du nom de son commanditaire, l’ingénieur et architecte Victor Watteyne.

L’ARAU s’étonne qu’en 2016, alors que l’Art nouveau est enfin reconnu comme une spécificité  du patrimoine architectural bruxellois, assurant une identité riche et originale à la Région qui participe indéniablement à son attractivité, l’on puisse encore proposer de « Démolir, transformer, et reconstruire un immeuble » Art nouveau classé.

L’ARAU sera donc présent à la Commission de concertation afin d’entendre la réponse des autorités.



[2] « Fils du tailleur Pierre Jacques Tilley et de Clémentine Vandersypt, Franz Tilley est né à Bruxelles le 18 août 1872. Le couple verra mourir avant l’heure cinq de ses sept enfants. La formation architecturale de Tilley est celle que suivront de nombreux architectes du dernier quart du XIXe siècle (…). Tilley a beaucoup construit. Rien qu’au cours de la période 1900-1914, il bâtit à Bruxelles et dans la périphérie septante-cinq maisons (dont une minorité Art nouveau), sans compter une dizaine de transformations. S’y ajoutent des immeubles pour des entreprises et un cinéma à Charleroi. Il se charge en outre d’expertises, d’arpentage, etc. L’en-tête de ses lettres le nomme « Franz Tilley, architecte, géomètre expert, gérance de propriétés ». Il entretient un relation privilégiée avec la ville balnéaire de Knocke : il y construit de nombreuses villas, quelques hôtels dont le prestigieux Grand hpitel du Zoute (1910, agrandi en 1922-23, démoli). Il construit aussi quelques villas et hôtels à Nieuport.

En 1919 il devient membre effectif de la Société centrale d’Architecture de Belgique. Il en démissionne en 1927. Le lundi 1929, Franz Tilley est renversé par un tramway avenue Louise. Sa poitrine écrasée lui laisse peu d’espoirs : il meurt sept jours plustard de ses blessures. Il n’avait pas cinquante-sept ans. » Encyclopédie de