Espace Public — Publié le 15 décembre 2015

Nouveau plan bus de la STIB : bon plan ?

Les lignes impactées par le nouveau plan bus de la STIB, zoom sur le Pentagone

Analyse des changements dans l’accessibilité au Pentagone

Il y a quelques semaines, la STIB présentait son nouveau plan bus : il s’agit de la plus importante refonte du réseau depuis 10 ans pour ce mode de transport qui assure près de 100 millions de voyages par an. Avant son entrée progressive en vigueur, entre 2017 et 2019, il est soumis à l’avis des usagers. L’ARAU a décidé de s’emparer de cette occasion pour analyser les changements proposés en termes d’accessibilité au Pentagone.

L’ARAU a démontré comment le plan de circulation pour le Pentagone élaboré par la Ville de Bruxelles entend donner la priorité à la circulation automobile, au détriment de l’offre en transports en commun de surface. Ce faisant, le plan de circulation entre en contradiction avec les objectifs régionaux en matière de mobilité. On pouvait espérer du nouveau plan bus de la STIB qu’il vienne remédier aux mauvais choix opérés par la Ville ; malheureusement, les perdants semblent plus nombreux que les gagnants…

Reste l’inconnue de la ligne 46 : le nouveau plan bus propose un changement qui va dans le bon sens mais ce changement n’est tout simplement pas applicable dans l’état actuel du plan de circulation… Faut-il voir dans ce « couac » un nouvel exemple d’une « étroite collaboration » entre la Ville et la STIB ou l’annonce d’une prochaine modification majeure du plan de circulation ?

Quoi qu’il en soit, c’est l’intérêt général qui doit présider à l’élaboration des plans. La Ville de Bruxelles doit se conformer, dans son plan de circulation, aux objectifs régionaux de réduction de la pression automobile et de renforcement des transports en commun, pas s’y opposer. L’ARAU rappelle qu’il demande que la Ville de Bruxelles renonce aux projets de nouveaux parkings et modifie le plan de circulation pour le Pentagone afin de donner la priorité aux transports en commun sur la circulation automobile, notamment par la création de bandes bus, tel que prévu dans tel que prévu dans le programme de majorité 2012-2016 de la Ville de Bruxelles. C’est une condition préalable à l’amélioration de la desserte de surface.

La Région doit prendre les choses en main afin de réaliser ses objectifs en matière de mobilité, notamment en prenant à son compte la gestion des voiries communales où circulent les transports en commun. Quant à la STIB, sous tutelle de la Région, faut-il le rappeler, elle doit répondre aux besoins des usagers. Ceux-ci réclament des connexions directes, avec le moins de correspondances possibles (pensons à la pénibilité de certaines correspondances, particulièrement pour les PMR). Le nouveau plan bus, pour ce qui concerne le Pentagone, ne répond pas à cette demande. Il faut améliorer l’intégration des différents modes (train, métro, tram, bus) et des différentes sociétés de transport public (SNCB, STIB, De Lijn, TEC) afin d’offrir aux usagers un service efficace en substitution d’une mobilité automobile individuelle, source de nombreuses nuisances et de congestion.

Articles connexes