Espace Public — Publié le 16 juillet 2015

NYC restaure les Belgian block streets !

Travaux dans DUMBO district, NYC. Avec l'aimable autorisation de DUMBO Improvement District - dumbo.is/home

Une solution patrimoniale attractive et durable et un parti pris engagé et éclairé des autorités new-yorkaises !

L’ARAU s'est entretenu avec les administrations new-yorkaises pour partager une bonne pratique et comprendre les raisons d’un regain d’intérêt, outre-Atlantique, pour les pavés belges...

À l’écoute des aspirations de ses habitants, des considérations des cyclistes et des avis des touristes, la Ville de New York a choisi de restaurer un bon nombre de rues pavées d’anciens quartiers historiques et/ou industriels, entre autres dans Brooklyn. Convaincue des avantages de son héritage pavé en termes de qualité, de durabilité, et d’attractivité, l’administration de NYC s’est en effet engagée depuis les années 1980 dans la voie de la restauration des « Belgian block streets ». Elle relance cet été toute une série de travaux de réfection de rues pavées d’un ancien quartier industriel dans Brooklyn, DUMBO district (Down Under the Manhattan Bridge Overpass), qui connaît un développement important.

Il est évident que les anciens pavés et rails de tram qui y sont entremêlés confèrent au quartier un écrin patrimonial qui n’est pas sans rappeler un autre quartier industriel bruxellois (sans prétendre à une analogie parfaite entre l’East river et le  canal).

Les différents fonctionnaires newyorkais contactés se joignent donc à l’ARAU et aux Bruxellois. Ils invitent Rudi Vervoot et Pascal Smet à préserver les Belgian Blocks de l’asphalte, à conserver et reposer de manière plane les 1. 500. 000 pavés de l’avenue du Port, de Sainctelette à Claessens, d’autant qu’une solution a déjà été trouvée pour les cyclistes sur les trottoirs.


L’ARAU espère également que le partage de bonnes pratiques proposé dans ce communiqué donnera matière à réflexion aux différentes autorités bruxelloises :

  • pour réviser leurs choix concernant la pose coûteuse de pavés sciés, choix peu cohérents avec le bâti historique, entre autres dans et autour de la Zone Unesco « Grand-Place » ;
  • et pour donner du relief et valoriser le patrimoine bruxellois.

 

 

Articles connexes