Mobilité — Publié le 18 novembre 2014

La Ville de Bruxelles veut 847 places de parking dans son piétonnier. Où est la cohérence ?

Ce mercredi 19 novembre, la Commission de Concertation se réunira pour débattre de la demande de permis introduite par la S.A. Centre 58 (AG Real Estate) portant sur la démolition et la reconstruction du Parking 58.
Le bâtiment projeté comprendrait 29.757 m² de bureaux, 1.158 m² de commerce (6 unités), 5.283 m² de logement (46 unités) et 847 emplacements de parking dont 648 emplacements publics. La Ville de Bruxelles envisage ces bureaux comme une option pour la relocalisation de ses services administratifs.

Le projet de la SA 58 semble tout droit sorti des années 50 : plus de bureaux et plus de parkings sous forme d’un bloc monolithique niant et écrasant le tissu urbain qui l’entoure… On croyait cette époque révolue, la SA 58 et la Ville de Bruxelles tentent de nous prouver le contraire ! Le projet envisage généreusement 10 usagers du vélo… c’est bien la preuve qu’il se trompe d’époque.

La demande de permis doit être refusée tant que le projet n’aura pas été fondamentalement corrigé en :

  • diminuant son gabarit afin de s’aligner sur celui des constructions environnantes ;
  • recréant le passage public de la « Courte rue des Halles » et en revoyant l’implantation des commerces ;
  • diminuant les surfaces affectées aux bureaux ;
  • diminuant drastiquement le nombre d’emplacements de parking.

Articles connexes