Statut de Bruxelles — Publié le 2 juillet 2012

En route pour la bonne gouvernance !

De même qu’il plaide depuis 40 ans pour que Bruxelles soit une Région à part entière, l’ARAU réclame plus d’efficacité et de démocratie à l’intérieur même du territoire régional. Si la réforme de 1989 a permis d’affirmer le fait régional, elle est restée muette sur l’organisation interne des Institutions bruxelloises. Toute tentative de mise en débat de cette question est bien souvent considérée comme une trahison... en particulier par les mandataires qui considèrent ces institutions comme leur terreau éléctoral et le fondement de leur légitimité. Le concept de bonne gouvernance fait l’unanimité dans les intentions, l’ARAU propose de réfléchir à son application au sein même des Institutions locales bruxelloises.

Les actes de l'ecole urbaine 2011 sont maintenant disponibles!

Pour voir le sommaire et se procurer les actes

Comment réorganiser l'intra bruxellois pour une meilleure gestion de la ville?

Le maquis institutionnel bruxellois permet à certains – surtout en dehors de Bruxelles – de dénoncer une mal-gestion prétendue endémique et coûteuse et de dire qu'en région bruxelloise « il faut une personne pour prendre une décision, 20 pour la bloquer et 40 pour la débloquer ». Le citoyen constate hélas tous les jours par l'expérience des trottoirs que les responsabilités sont dispersées. Chacun s'accorde aujourd'hui pour déplorer la lenteur des décisions qui pénalise la Région dans la compétition sauvage que se font les villes. Le pire ennemi de Bruxelles n'est-il pas cette mal-organisation interne, héritée d'une stratification administrative qui n'a jamais été dépoussiérée depuis le temps où 18 villages entouraient une petite ville?