ECUM — 32e École urbaine, du 26 mars au 30 mars 2001

Vive la ville, l’habiter pour qu’elle vive !

L’ARAU passe pour avoir un discours négatif sur la ville tant l’esprit critique – vanté tant qu’il reste théorique – est assimilé à une pensée négative.
L’ARAU ne cesse pourtant de défendre la ville – et la ville européenne, en particulier – et de résister à ceux qui tentent de l’utiliser à leur seul bénéfice parce que défendre la ville et résister à ses prédateurs, c’est défendre le terreau de la démocratie et la possibilité d’une citoyenneté responsable.

L’objectif de la XXXIIe École urbaine est de resituer le rôle essentiel de la ville dans le processus d’élaboration tant de la civilisation que de l’individu, et de tous les domaines qui lient l’une à l’autre : la vie sociale, le devenir économique, le processus démocratique, l’épanouissement culturel, etc.
Diverses menaces pèsent aujourd’hui sur l’avenir de la ville à commencer par l’exode d’une partie de la population insensible aux atouts de la vie en ville, séduite par les sirènes de la campagne et souvent effrayée par le développement de la ville qu’elle perçoit comme un lieu de confrontation menaçant.
Donner goût à la vie urbaine. Se donner les moyens intellectuels d’arrêter le mouvement centrifuge en rassurant quant à l’avenir de la ville et des bienfaits dont elle est porteuse tant pour l’individu que pour la société. Mettre en évidence l’enjeu de civilisation que représente le modèle urbain dans l’accomplissement d’une citoyenneté responsable qui refuse les égoïsmes identitaires.
Innovatrice, cette École urbaine doit se donner comme objectif de montrer en quoi l’enjeu urbain est un enjeu de civilisation et comment la vigilance critique est un élément constitutif de la démocratie et une condition de l’exercice responsable de la liberté.

Cette École urbaine tentera de faire le point sur l’état de la question urbaine et mettra en lumière les atouts spécifiques dont dispose Bruxelles.

Programme

26 mars 2001

Quel avenir pour la ville ? Constat d'échec de la mégalopole

Michel Lussault

27 mars 2001

La conquête de l'autonomie

Éric Corijn

27 mars 2001

L'espace public urbain comme enjeu politique

Isaac Joseph

28 mars 2001

La ville, scène du combat social et chantier de la démocratie

Jean Puissant

29 mars 2001

De l'euphorie de la destruction à la ville durable

Marc Frère

29 mars 2001

La ville : l'établissement humain le plus performant

Jacques Lévy

30 mars 2001

La rue, le lieu où la liesse déborde

Mirko Popovitch

30 mars 2001

La culture ou l'émancipation en mouvement

Alain de Wasseige

Ecole urbaine

Destinée à mener une réflexion et une recherche orientées vers l’action à long terme, l’École urbaine est un colloque annuel qui se déroule au mois de mars au cours de cinq soirées

Ecole Urbaine en archives