ECUM — 37e École urbaine, du 27 au 31 mars 2006

Décroissance : Révolutionner nos modes de ville?

Face à la mondialisation, l’ARAU plaide pour le développement de la capacité de la ville à produire davantage pour sa propre consommation afin de réduire la dépendance économique, la vulnérabilité sociale et les impacts des modes de transport dépendants des énergies fossiles.

La 37e École urbaine se veut un espace de réflexion sur le rôle que la ville est susceptible de jouer dans la réorientation des comportements individuels face à l’hypothèse d’une décroissance choisie ou imposée.

La décroissance soutenable est un concept politique qui affirme que la croissance économique généralisée n’est pas acceptable par l’environnement. Le qualificatif de soutenable propose, selon ses partisans, de « s’organiser collectivement » afin que la diminution de production de biens ne mène pas à la « barbarie ».

Les actes de cette École Urbaine ont été publiés 

Programme

27 mars 2006

La croissance ou la ville ?

Marc Frère

27 mars 2006

La croissance ou la décroissance ?

Claude Llena

27 mars 2006

La croissance ou le progrès ?

Christian Comeliau

28 mars 2006

Construire autrement

Bernard Deprez

28 mars 2006

Comment impulser de nouveaux comportements en matière de déplacements urbains ?

Hugues Duchâteau

29 mars 2006

Produire autrement

Didier Baudewyns

29 mars 2006

Travailler autrement

Felipe Van Keirsbilck

30 mars 2006

Réduire la consommation, consommer autrement, mieux consommer ?

Antoinette Brouyaux

30 mars 2006

Une économie mieux partagée, une société plus égalitaire, des citoyens plus libres : le rôle de la culture dans l’émancipation des individus

Christian Arnsperger

31 mars 2006

La ville et la société civile

Olivier Paye et Ludivine Damay

Ecole urbaine

Destinée à mener une réflexion et une recherche orientées vers l’action à long terme, l’École urbaine est un colloque annuel qui se déroule au mois de mars au cours de cinq soirées

Ecole Urbaine en archives