Midis de la ville

Cités-jardins, entre restauration et usage directions_walk

Durée: 1h30

Les deux cités-jardins jumelles, Le Logis et Floréal, constituent, avec 1.500 habitations, le plus grand ensemble de logements à bon marché projeté en Belgique dans l’Entre-Deux-Guerres. Permis par la loi progressiste de 1919, qui crée la Société nationale des Habitations et logements à bon marché, il est le fruit de l’union de deux coopératives, parmi lesquelles celle des ouvriers typographes du journal Le Peuple. Le mouvement des cités-jardins est importé d’Angleterre où, de nombreux architectes, dont Jean-Jules Eggericx coordinateur du Logis-Floréal, se sont formés pendant la première guerre. Il constitue un vivier d’expérimentation aussi bien formel que constructif. Il se réfère à un idéal ruraliste et individuel en même temps qu’il repose sur la solidarité des coopérateurs. Ce nouveau mode de vie allie standardisation et pittoresque, ce qui sera la clé de son succès. Aujourd’hui concilier protection du patrimoine et enjeux de rénovation n’est pas toujours aisé.

Commander pour un groupe

Ce tour est disponible à la commande pour un groupe constitué. L'organisateur peut en choisir la date, le lieu de départ et la langue du commentaire (français, anglais, allemand ou espagnol).