Projets de ville — Publié le June 4, 2018

PAD : participez !

Perspective.brussels organise du 4 au 11 juin 2018 une "semaine des grands projets urbains" pour présenter les Plans d'Aménagement Directeurs (PAD) de 10 quartiers stratégiques de la Région. Le PAD permet de déroger au Plan Régional d'Affectation du Sol et aux règlements d'urbanisme... donc au projet de ville. Vous avez 30 jours après chaque réunion d'information organisée par Perspective.brussels pour envoyer vos remarques et suggestions (pad-rpa@perspective.brussels) : participez !

L'ARAU publiera, au fur et à mesure, sa vision des enjeux et un lien avec ses analyses antérieures (entre autres sur les Schémas Directeurs, "ancêtres des PAD", concernant, plus ou moins, les mêmes zones stratégiques, et pour lesquels l'ARAU avait consacré deux cycles d'école urbaine en 2008 et 2009).

Les 10 zones concernées par les PAD sont :

  • Delta/Herrmann-Debroux
  • Casernes
  • Mediapark
  • Porte de Ninove
  • Bordet
  • Josaphat
  • Midi
  • Heyvaert
  • Gare de l'Ouest
  • Loi

1. Remarques suite à la présentation du projet de PAD concernant la zone stratégique Delta/Herrmann-Debroux

1. Pour accompagner la démolition du viaduc, et encourager un report modal des automobilistes vers les transports en commun, un P+R ("park & ride", "parking de dissuasion" ou "de transit"...) est prévu chaussée de Wavre, en face de l'Adeps (a priori). Les parkings de transit ne sont pas la solution, comme l'a expliqué l'ARAU dans une analyse reprise ci-dessous, en s'appuyant sur des recherches scientifiques récentes. "En pratique, les P+R n’ont pas toujours l’efficacité escomptée et ont même des effets pervers qui incitent à l’usage accru de la voiture : tout le contraire des objectifs recherchés. En outre, ils sont gourmands en espace (alors que le foncier est rare à Bruxelles) et chers à construire et à entretenir." Il faut réduire globalement les flux automobiles ;

2. Un tunnel à la place du viaduc, réclamé par quelques uns, pour enfouir la circulation automobile... n'est pas non plus la solution mais bien un non-sens ingérable (cette alternative sera malgré tout étudiée dans le Rapport d'Incidences Environnementales - RIE). Comme l'a souligné Perspective.brussels pendant la présentation : "tout enfouissement [de la mobilité] est plus lourd à porter qu'une solution en surface". La récente « crise des tunnels » incite à penser la ville sans infrastructures lourdes, sans tunnel ni viaduc, et à promouvoir le recours au «software» plutôt qu’au «hardware». Là encore : il faut réduire les flux globalement et ne pas déplacer la pression automobile sur une autre partie du territoire régional... ;

3. Après la démolition du viaduc, sur les dits "sites en accroche" (= les zones du PAD à développer le long du futur boulevard urbain), veillons à la diversité des formes, des types de logements (incluant du logement social), et à la mixité.

Analyses connexes de l'ARAU :

 

2. Remarques suite à la présentation du projet de PAD concernant la zone stratégique Reyers, "Mediapark"

Procche du centre-ville, le quartier Reyers présente pourtant un caractère périurbain et enclavé : barres de bureaux, axe autoroutier… Le périmètre du PAD se limite au site VRT-RTBF, inaccessible au public, qui forme une barrière entre les différents quartiers qui l’entourent.

Le PAD prévoit son ouverture au public, ce qui est positif. La qualité des espaces publics pourrait toutefois être mise à mal par la densité du programme et les formes urbaines envisagées (tours et autres « émergences »).

  • Sur les 2 à 3.000 logements seuls 15% seraient publics [1] sans aucune garantie de logement social !
  • 24.000 m² de commerces, +/- le double de la superficie du récent centre commercial The Mint, place de la Monnaie (Mais Perspective affirme qu’il ne s’agira pas d’un centre commercial) ;
  • 30.000 m² pour les activités « média » (5.000 travailleurs attendus) ;
  • et 19.000 m² d’équipements (école, crèche…).

Comme pour l'ensemble des PAD, un des préalables indispensables à la réussite du développement de ce nouveau quartier est la réduction des flux automobiles, en particuliers ceux provenant de la E40. L’ARAU demande la mise en œuvre du projet Parkway sans plus attendre !

Analyse connexes de l'ARAU :


[1] Pour rappel, logement public n’est pas forcément synonyme de logement accessible aux revenus modestes.

 

3. Remarques suite à la présentation du projet de PAD concernant la zone stratégique Gare de l'Ouest

Infrabel, propriétaire des terrains, annonce son engagement formel de céder à la Région ses « excédents ». Reste à savoir quand et à quel prix. Le projet de PAD se partage entre la création d’espaces verts à l’Est (entre Beekkant et Osseghem) et la densification à l’Ouest (entre la Gare de l’Ouest et Beekkant). La Région aurait revu à la baisse la programmation initialement envisagée par le Fédéral : de 160.000 m² à 90.000 m².

  • L’ARAU demande la valorisation des qualités de la situation existante comme les alignements d’arbres et le patrimoine industriel (la formidable brasserie Vandenheuvel).
  • Il est question d’un équipement culturel métropolitain sur le site : il doit faire sens pour les habitants du quartier.
  • Il est étonnant de constater que les bureaux se taillent une part importante du programme : jusqu’à 27.000 m² maximum… La Région tablerait plutôt sur 5.000 m² de bureaux, cela devra être confirmé dans le programme définitif du PAD. Les activités productives et espaces polyvalents doivent être privilégiés.

Analyses connexes de l'ARAU